Aperçu des sections

  • B. Les types de graphique

    Chaque type de graphique est adapté à une situation donnée.

    1.         HISTOGRAMME SIMPLE

    Les histogrammes sont les graphiques les plus couramment utilisés ; les formes peuvent être des barres verticales, des cônes ou des pyramides.

    a)   FINALITÉ

    L'histogramme simple est adapté à la représentation de données par produit, par région ou autre. C'est le modèle automatiquement proposé lors de la création d'un graphe.
    Il se présente sous forme de barres verticales individuelles (un seul champ de données par marque) ou groupées (plusieurs champs de données). Certains modèles d'histogrammes 3d permettent de visualiser des données en fonction de deux paramètres différents.

    b)  LES AXES

    L'axe des Y indique les valeurs atteintes pour chaque donnée. L'axe des X indique le type de chaque donnée ou groupe de données. L'axe des Z prend éventuellement en compte une troisième variable.

    c)   LES SÉRIES

    Chaque valeur de chaque série correspond à une barre verticale (ou horizontale). La marque de chaque valeur de chaque série peut être en 2 dimensions ou en 3 dimensions.

    d)  REPRÉSENTATION

    Ce premier modèle est un modèle 3d dont les marques sont 3d mais dont la représentation ne prend en compte que 2 paramètres.

     Dans le classeur "exercice graphique" et sur la feuille "total France"
    Créer un graphe "histogramme 3d " comme ci-après

     Dans le classeur "exercice graphique" et sur la feuille "Région Nord"
    Créer un graphe "histogramme 3d à formes pyramidales" comme ci- après

    2.         HISTOGRAMME EMPILÉ

    a)   FINALITÉ

    L'histogramme empilé est adapté à la comparaison de la structure de plusieurs ensembles de données ou à la représentation de l'évolution dans le temps de la composition d'un ensemble unique dont Il superpose dans une même barre les différentes composantes.

    b)  LES AXES

    L'axe des X indique chacun des ensembles ou chacune des périodes successives.

    L'axe des Y informe sur la valeur de chaque composante et de l'ensemble.

    Éventuellement, l'axe des Z prend en compte une troisième variable.

    c)   LES SÉRIES

    Les valeurs de chaque série s'empilent en une barre verticale dont la valeur est la somme des valeurs de la série. Cette barre peut être en 2d ou en 3d.

    Les valeurs peuvent être ramenées en pourcentage pour afficher les proportions dans des barres de tailles égales.

    d)  REPRÉSENTATION

     Dans le classeur "exercice graphique" et sur la feuille "Région Ouest"
    Créer un "histogramme empilé 3d" comme ci-dessous

    3.         GRAPHE LINÉAIRE

    Le graphe en courbes 2d se présente sous la forme de lignes représentant les séries de données et en reliant chaque point. En 3d, seules les marques sont en volume afin d'améliorer la lisibilité du graphe. Des rubans prennent alors la place des lignes pour représenter les données.

    a)   FINALITÉ

    Le graphique en courbes ou linéaire est adapté à la représentation de l'évolution de données dans le temps. Il se présente sous forme de points reliés par une ligne ou un ruban.
    À chaque série de données correspond une série de points et donc une ligne différente. Selon l'icône choisie, les données du graphe peuvent être cumulées ou non

    b)  SÉLECTION DES AXES

    L'axe des X est le plus souvent utilisé pour indiquer les périodes.

    L'axe des Y indique la valeur de chacune des données pour les périodes référencées.

    c)   LES SÉRIES

    Chaque série associe pour une donnée une valeur à une période.

    d)  REPRÉSENTATION

     Dans le classeur "exercice graphique" et sur la feuille "Région Sud"
    Créer un "graphe en courbe 3d"

     Ouvrir le classeur "croissance"
    Représenter graphiquement les données (ventes /température) comme ci-dessous
    Fermer le classeur

    4.         GRAPHE EN SURFACE

    Le graphe en surface est une forme particulière du graphe en courbes. Il représente les données en surface et met en évidence l'ampleur d'une évolution. Il est adapté à la représentation de données géographiques, thermiques…Il existe en 2d et en 3d.

     Dans le classeur "exercice graphique"
    Faire un graphe en surface 3d sur une nouvelle feuille graphique à partir de "total France"

     

    5.         GRAPHE SECTORIEL

    Le graphe par secteurs a la forme d'un disque (camembert). Il peut être entier ou éclaté (pour mettre en valeur un secteur particulier).

    a)   FINALITÉ

    Ce graphe permet de mettre en évidence à un instant donné les différentes composantes d'un ensemble sous forme de pourcentages.

    b)  LES AXES

    Il n'y a plus réellement d'axe dans ce type de graphe. L'axe des abscisses est cependant utilisé pour indiquer les intitulés de chacun des secteurs.

    c)   LES SÉRIES

    Les données doivent être indiquées dans le 1er champ d'ordonnées. Les autres champs ne sont pas utilisés.

    d)  REPRÉSENTATION

     Dans le classeur "exercice graphique" à partir de "Total France"
    Créer un "graphe en secteurs éclatés 3d" sur une nouvelle feuille graphique

    6.         GRAPHE EN NUAGES DE POINTS

    Il est identique au graphe en courbes hormis le fait que l'axe des X est ici un axe numérique. Chaque point est alors représenté à l'intersection de ses coordonnées.

    a)   FINALITÉ

    Le graphique XY permet de mettre en évidence la corrélation existant entre des données.

    b)  LES AXES

    Chacun des axes correspond à un paramètre déterminé.

    c)   LES SÉRIES

    À chaque valeur x correspond une valeur y. Chaque point du graphe correspond au point d'intersection de ces 2 valeurs. L'axe des abscisses (x) va être utilisé pour les valeurs du premier paramètre, la première série d'ordonnées pour les valeurs du second paramètre (y)
    (le cas échéant, une autre série pour un autre paramètre).

    d)  REPRÉSENTATION

     Ouvrir le classeur "répartition"  
    Représenter graphiquement les données du tableau comme ci-dessous (trend linéaire)

     

     

    7.         ZONES ET VALEURS

    Un graphique "zones et valeurs" montre la répartition des données au sein de quartiles (les 3 quartiles séparent les données en 4 groupes de 25 %) ; ils mettent en avant la moyenne et les valeurs hors norme.

     Dans le classeur "répartition"  
    Représenter graphiquement les données du tableau comme ci-après

    8.         GRAPHE EN RADAR

    Le graphe en radar est souvent utilisé pour comparer des produits en fonction de critères.

    a)   FINALITÉ

    Le graphe en radar montre l'évolution ou la fréquence des données par rapport à un point central et entre elles.

    b)  LES AXES

    Chacun des axes correspond à un critère.

    c)   LES SÉRIES

    Chaque série correspond à une valeur sur l'échelle du critère ; évidement, ces valeurs doivent avoir une échelle de notation cohérente (ex : de 0 pour une notation "très mauvaise" de ce critère à 10 pour une notation "très bonne")

    d)  REPRÉSENTATION

     Ouvrir le classeur "radar"
    Faire un graphique mettant en évidence les caractéristiques des produits sur une feuille graphique

     

    9.         GRAPHIQUE COMBINÉ

    Plusieurs types de graphes peuvent être combinés. Un axe droit des ordonnées peut être ajouté. Le graphique boursier en est un exemple. Chaque série de données peut adopter le type de représentation graphique désiré.

     Ouvrir le classeur "boursier"
    Représenter graphiquement sur une feuille graphique les volumes échangés ainsi que les cours les plus significatifs

      permet de personnaliser chaque série de données

    10.    COMPARTIMENTAGE

    Le graphique de compartimentage affiche une vue hiérarchique des données ; il permet de comparer des catégories par couleur et proximité.

     Ouvrir le classeur "ventes par représentant"
    Représenter sous forme de graphe "compartimentage" sur une feuille graphique les produits vendus par représentant

    11.    RAYONS DE SOLEIL

    Les graphiques en rayons de soleil affichent des données hiérarchiques ; chaque niveau est représenté par un anneau dont le cercle intérieur constitue le sommet de la hiérarchie.

     Dans le classeur "ventes par représentant"
    Représenter sous forme de graphe "rayons de soleil" sur une feuille graphique les produits vendus par région

    12.    PEOPLE GRAPH

    Ce type de graphique est en fait un complément qu'il faut accepter et installer. Il permet de représenter graphiquement des quantités de personne, de choses, d'argent…

     onglet "insertion"
    groupe "compléments"
    (3ème bloc)
    sélectionner les données à représenter y compris libellés et hors totaux
    <clic g> sur
    <clic g> sur  pour paramétrer la présentation
    <clic g> sur  
    <clic g> sur  pour revenir
    <clic g> sur  pour paramétrer les données
    saisir le titre puis éventuellement <clic g> sur
    <clic g> sur  pour revenir
    positionner le graphique dans la feuille

     Ouvrir le classeur "répartition"
    à partir de la feuille "Récap", représenter graphiquement la fréquentation

    13.    CARTES BING

    Elles permettent d'afficher graphiquement et simplement des données géographiques. Excel sait reconnaître les noms des villes, régions, pays… C'est là encore un complément.

     onglet "insertion"
    groupe "compléments"
    (3ème bloc)
    <clic g> dans une cellule vide dans une zone non occupée du tableau ou en a1 dans une nouvelle feuille
    <clic g> sur
    <clic g> sur
    les données exemples sont insérées
    remplacer les données exemple par les vôtres
    en saisie ou par  copier/coller
    <clic g> éventuellement sur   pour mettre à jour la carte
    utiliser la roulette de la souris pour agrandir ou réduire la zone affichée
    <faire glisser> pour afficher la zone désirée de la carte

    <clic g> sur  pour paramétrer la présentation (type de graphe, légende…  )
    <clic g> sur  pour filtrer les données
    <clic g> sur  pour revenir
    positionner le graphique dans la feuille

     Ouvrir le classeur "ventes par ville"
    Créer une nouvelle feuille de travail
    y insérer une carte de France représentant graphiquement les ventes par ville

    • C. Solveur

      Le solveur de Microsoft Excel permet d'effectuer des simulations. Le plus difficile est cependant de modéliser préalablement le problème dans une feuille de calcul.

       La modélisation d'un problème dans un classeur Excel peut être complexe mais si le problème est bien posé, l'utilisation du solveur est simple :
      Consacrer le temps nécessaire à une analyse approfondie du problème et à la manière de le transcrire dans Excel avant de commencer à travailler

      1.         INSTALLER LE SOLVEUR

      Le solveur est une application complémentaire. Il faut souvent l'installer.

       menu fichier
      dans le volet de gauche, <clic g> sur  
      dans le volet de gauche, <clic g> sur  
      dans le volet de droite, sélectionner   (en bas)
      <clic g> sur
      cocher
       pour valider

       le solveur s'installe et l'outil  s'affiche à la fin du ruban "données"

       Vérifier que le solveur est fonctionnel et s'il ne l'est pas, l'installer

      2.         LANCER LE SOLVEUR

      Le solveur est inclus dans les outils d'analyse de données.

       onglet "données"
      groupe "analyse"
      (dernier bloc)
      <clic g> sur
      paramétrer le solveur
      <clic g> sur

       Le classeur "Pub" est un tableau de gestion d'entreprise. Dans ce tableau, le montant des investissements publicitaires détermine, par le biais d'une formule, les unités vendues. Le problème est donc de calculer le budget publicitaire qui permet de maximiser le résultat de l'entreprise (produit des ventes moins coût des ventes)

      3.         PARAMÉTRER LE SOLVEUR

      Seuls une transposition adaptée du problème dans Excel et un paramétrage correct du solveur vont permettre d'obtenir des solutions exploitables.

      paramètres

      *      Peut être maximisé, minimisé ou fixe.

      *      Valeurs qui varient pour obtenir la solution.

      *      Définissent le cadre du problème

      *      Rétablit les paramètres par défaut

      *      Lance le solveur

      *      Voir "Contrôle de la recherche d'une solution"

        

      a)   LA CELLULE CIBLE

      C'est la cellule que l'on veut optimiser. Cette cellule doit atteindre un maximum, un minimum ou une valeur donnée.

      cellule cible

      feuille de travail

      fenêtre "solveur"

      b)  LES CELLULES VARIABLES

      La valeur de ces cellules va être modifiée par le solveur pour optimiser la cellule cible.

      cellules variables

      feuille de travail

      fenêtre "solveur"

      c)   LES CONTRAINTES

      Une contrainte est l'affectation de valeurs ou de normes définies à une cellule ou une plage de cellules contenant une formule (et dont le résultat dépend des valeurs prises par une ou plusieurs cellules variables). Des contraintes peuvent être ajoutées à celles d'origine ; de même, elles peuvent être modifiées.

      contraintes

      feuille de travail

      fenêtre "solveur"

      options :

       Ajoute une contrainte supplémentaire

       Modifie la contrainte sélectionnée

       Supprime la contrainte sélectionnée

      4.         RECHERCHER LA SOLUTION

      Une fois l'objectif défini, les cellules variables désignées et les contraintes établies, il ne reste plus qu'à lancer le solveur pour trouver la solution.

       onglet "données"
      groupe "analyse"
      (dernier bloc)
      <clic g> sur
      <clic g> dans la zone "objectif à définir de la fenêtre "solveur"
      <clic g> sur la cellule à définir dans la feuille de travail
      indiquer la nature de l'objectif dans la fenêtre "solveur" (max ,min…)
      <clic g> dans la zone "cellules variables" de la fenêtre "solveur"
      <faire glisser> sur les cellules à faire varier dans la feuille
      <clic g> sur  de la fenêtre "solveur"
      <clic g> sur la cellule à définir dans la feuille de travail
      choisir l'opérateur dans la fenêtre "contraintes"
      indiquer une valeur ou une cellule dans la fenêtre "contraintes"

      <clic g>  sur  de la fenêtre "solveur"

      a)   LES RAPPORTS DE RÉSULTATS

      Les rapports résument les résultats de la recherche d'une solution.

       onglet "données"
      groupe "analyse"
      (dernier bloc)
      <clic g> sur
      paramétrer le solveur
      <clic g> sur
      sélectionner les rapports à créer
      <clic g> sur chacun des rapports pour les sélectionner
       activé
       pour valider
      les valeurs trouvées par le solveur peuvent être enregistrées sous forme de scénario

      b)  CONTRÔLE DE LA RECHERCHE D'UNE SOLUTION

      Le bouton  de la fenêtre "solveur" gère le processus de recherche.